UNE ILE FORT SYMPATHIQUE

En ce premier jour du mois de mai 2013, c’était le jour idéal pour débarquer sur l’île de Porquerolles.

Nos hôtes de ce jour Jean-marc (le guide) et Sébastien (le cuisinier) nous ont préparé une recette bien à eux afin de nous faire découvrir toutes les beautés et les saveurs  de leur île.

Cela commence  par la montée du sémaphore, puis beau single le long des falaises. On remonte jusqu’à la vigie pour redescendre par une belle DH bien piégeuse où les racines des pins penchés, les strates de pierres et les ornières rendent l’exercice ardu. La ballade se poursuit à travers les bruyères et les cistes cotonneuses  jusqu’aux magnifiques plages du Langoustier et de  la plage d’argent.

Midi approche et l’estomac cri famine, nous arrivons à la villa St Anne. Reçus comme des princes, Sébastien nous fait goûter quelques unes de ses spécialités (friture de la mer à la rouille, salade de poulpe, pavé de boeuf sauce morilles, gratin dauphinois et croquant trois chocolats)… un régal. Après un tel repas une baignade s’impose, nous reprenons donc nos vélos, direction la pointe de la galère et c’est la vraie galère pour certains qui ont du mal à retrouver les jambes.

Qui a dit qu’elle était plate cette île ? une fois arrivée à la pointe , c’est une toute petite crique  déserte, sauvage, jonchée de bois flottés. Les eaux limpides de ce coin m’attire tel un aimant et Plouf ! me voilà dans l’eau, quel bonheur !

17h la navette repart, laissant derrière  elle, nos traces de pneus dans le sable…et nos souvenirs passés.

Laisser un commentaire